Conflits d’intérêts : il faut plus de transparence dans les décisions politiques

Sur « The Conversation », Rémy Slama, directeur de recherches en épidémiologie environnementale à l’Inserm et à l’Université Grenoble-Alpes, referme le triptyque qu’il consacre aux conflits d’intérêt dans la recherche, en plaidant pour plus de transparence dans la prise de décision des responsables politiques.

=> Lire la suite

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.