L’âge de faire – Cachez-moi cet alu !

Aujourd’hui, 60% des vaccins contiennent des adjuvants à base d’aluminium, dont la toxicité est dénoncée par certains scientifiques et des associations de malades. Mais les autorités préfèrent visiblement ne pas savoir.

Lire l’article

Hypatie – L’alu total : le danger des adjuvants aluminiques, 2 ans après

Cela fait 2 ans que j’ai mis en ligne une vidéo très complète sur le danger de l’aluminium vaccinal. J’expliquais en détail que ces adjuvants n’ont jamais fait l’objet d’études de sécurité sérieuses, de surveillance post-commerciale, qu’ils sont en tous points expérimentaux et surtout très dangereux, en particulier pour le développement neurologique du nourrisson.

Le cas de l’aluminium est emblématique : il se produit exactement la même chose actuellement avec les nouveaux vaccins ARNm qui ne sont pas testés pour leur sécurité sur le long terme. La population vaccinée fera donc office de cobaye, au mépris de tous les codes de santé publique.
En 2 ans, j’ai vu ma vidéo être déréférencée – sans surprise – et nombre de mes commentaires explicatifs censurés.
En 2 ans, les études soutenant ces analyses se sont accumulées, et notamment celles qui concernent le lien entre aluminium et autisme, trouble du neuro-développement dont on sait aujourd’hui qu’il est provoqué par une activation immunitaire cérébrale précoce (activation microgliale). L’aluminium, neurotoxique notoire, semble pouvoir entrer dans le cerveau du nourrisson via les macrophages chargés de sa capture au site d’injection du vaccin, risquant de perturber son développement.

Lire l’article

Libération – Vaccins anti-Covid : à quoi ressemblera la consultation citoyenne ?

Les futures campagnes de vaccination soulèvent déjà de nombreuses interrogations éthiques, scientifiques et démocratiques. D’après Emmanuel Macron, le public participera à la réflexion.

Lire l’article

Hypatie – Comprendre pourquoi le « science washing » est criminel : cas de l’alu vaccinal

Les adjuvants aluminiques contenus dans les vaccins, neurotoxiques notoires, sont la cause la plus probable des troubles du neuro-développement chez les nourrissons (troubles du spectre autistique, TDAH…). Ces troubles en constante progression atteignent aujourd’hui plus d’un enfant sur 100 en France, et plus d’un enfant sur 59 aux USA (chiffres du CDC portant sur l’année 2014). Un solide corpus d’études internationales étayent cette conclusion. Et surtout : aucune publication ne parvient à démontrer l’innocuité de l’alu injecté. Devant l’avancée des connaissances, les industriels soutenus par les « sociétés savantes » qu’ils financent appliquent les techniques héritées des industriels du tabac pour créer l’illusion d’une controverse, retarder la prise de conscience du public ainsi que le retrait de leur produit chéri, garant d’une rentabilité maximale… Le tout au mépris de la santé et du développement de nos enfants.

Lire la suite

Hypatie – Pourquoi de l’aluminium dans les vaccins ?

On nous dit que l’aluminium est indispensable à la vaccination et qu’il y a 90 ans de recul d’utilisation. Et pourtant, historiquement, il y a toujours eu des vaccins sans aluminium. Révisionnisme historique ?

Lire la suite

20 minutes – Gard : Neuf cas d’une tumeur rare détectés dans le berceau de l’aluminium

La plateforme de chimie de Salindres, classée Seveso seuil haut, suscite localement de vives inquiétudes sanitaires et environnementales depuis des décennies.

Lire la suite

Libération – Une crise frappe l’hôpital public et elle nous concerne toutes et tous

Le plan «Investir pour l’hôpital» du gouvernement est insuffisant. Un collectif d’associations de malades, de professionnels et d’usagers demande un changement de modèle, d’urgence.

Lire la tribune, co-signée par E3M

Ouest France – L’indemnisation de l’infirmière malade annulée en appel par la justice

La cour administrative d’appel de Nantes a annulé, mardi 26 novembre, l’indemnisation d’une infirmière du CHU de Caen, qui a développé une grave maladie auto-immune, en 2009. Elle dit avoir été contaminée par un vaccin, neuf ans après l’injection.

Lire la suite

Biocontact – La recherche sur l’aluminium vaccinal enfin financée

L’Agence nationale pour la recherche (ANR) vient d’annoncer qu’elle apporte son financement afin de poursuivre les travaux de recherche sur l’aluminium utilisé dans les vaccins. Cette avancée historique s’inscrit dans la continuité d’une forte mobilisation citoyenne.

Lire la suite

AIMSIB – Professeur Romain Gherardi et l’aluminium vaccinal, quand la science avance à pas de géants

On ne présente plus cet ancien chef de service du département de Pathologie au CHU Henri-Mondor. Neurologue, inlassable pourfendeur de la toxicité neurologique et immunitaire des adjuvants contenant de l’aluminium. Le concept de Myofasciite à Macrophages c’est lui, magistralement détaillé dans son dernier livre.

Voir un extrait de la conférence du Pr Gherardi