France 3 – Toulouse : Gérard Bapt déconseille aux jeunes filles de se faire vacciner contre le papillomavirus

L’ancien député toulousain Gérard Bapt alerte les services de santé sur les risques liés à la vaccination des jeunes femmes contre le papillomavirus. Expérimenté dans d’autres pays, ce vaccin semble davantage favoriser l’apparition du cancer du col de l’utérus que le prévenir.

Lire l’article

Basta – Pour la première fois, un médecin qui n’a pas déclaré ses liens d’intérêts est sanctionné

C’est sans précédent : la chambre disciplinaire du Conseil de l’ordre des médecins a émis un avertissement à l’encontre d’un expert pour ne pas avoir mentionné ses liens d’intérêts avec les fabricants de vaccins lors de ses interventions dans les médias. Cet expert, le pédiatre Robert Cohen, qui coordonne le réseau Infovac, une association qui propose informations et conseils sur les vaccinations, avait ainsi omis avoir perçu de plusieurs laboratoires 57 730 euros depuis 2012. Ces laboratoires sont, en premier lieu, les producteurs de vaccins Pfizer, MSD, GSK et Sanofi, selon EurosForDocs, qui reprend les données de la base Transparence Santé.

Lire l’article

Victoire historique : un expert sous influence de l’industrie est sanctionné par l’Ordre des médecins

Pour la première fois, un médecin qui n’a pas déclaré ses liens d’intérêts avec l’industrie pharmaceutique lors de ses interventions médiatiques vient de recevoir une sanction de la chambre disciplinaire de l’Ordre des médecins. Cet avertissement fait suite à la plainte en février 2017 de l’association E3M, qui se mobilise pour faire reconnaître la dangerosité de l’aluminium utilisé comme adjuvant vaccinal.

C’est une avancée historique : jamais encore l’Ordre des médecins n’avait prononcé une telle sanction à l’égard d’un médecin expert en vaccination. Début 2017, le Dr Cohen était le chef de file des associations de professionnels de santé demandant l’extension de l’obligation vaccinale. Il a alors publiquement tenu des propos que nous, association E3M, avions vivement contesté. Mais surtout, il n’a pas déclaré ses liens d’intérêts avec l’industrie pharmaceutique, alors que la loi l’y oblige (articles L. 4113-13 et R 4113-110 du Code de santé publique). C’est à la suite de ces passages médiatiques que nous avions porté plainte.

« Cette décision de justice est une victoire pour tous les défenseurs de la démocratie, estime Didier Lambert, président de l’association E3M. Les experts, à défaut d’être rigoureux sur le plan scientifique, doivent au moins respecter la loi. C’est à cette seule condition que la population pourra retrouver confiance dans les institutions et les politiques de santé. »

Lire la suite

Experts sous influence : la justice donne raison à l’association E3M

En février 2017, l’association E3M a porté plainte contre le Dr Robert Cohen pour non-déclaration de ses liens d’intérêts avec l’industrie pharmaceutique lors de ses interventions dans les médias. Le 29 novembre 2018, la Chambre disciplinaire de l’Ordre des médecins a rendu son jugement et a prononcé une sanction d’avertissement à l’encontre du Dr Robert Cohen. Pour l’association E3M, la transparence et l’indépendance vis-à-vis de tout lobby doivent être la règle dans les débats de santé publique.

Lire la suite

« L’alu total » : une maman publie une excellente vidéo sur l’aluminium des vaccins !

Une maman concernée par la vaccination vient de publier une vidéo qui synthétise l’état des connaissances sur les risques liés à l’aluminium, un sujet ô combien important.

C’est très pédagogique, bien documenté, c’est drôle et même les chats sont concernés !

Cette maman a travaillé 18 mois pour résumer et rendre accessible ce sujet essentiel pour notre santé et celle de nos enfants. Alors même si la vidéo dure 1h50, ça vaut le coup de passer un peu de temps à la visionner, non ? 😉

 

Lire la suite

LCI – « Ce vaccin n’est quand même pas anodin » : faut-il se méfier du Gardasil ?

POUR OU CONTRE ? – En France, seules 17 % des jeunes filles sont vaccinées contre les papillomavirus, responsables de nombreux cancer, dont celui du col de l’utérus. Le taux de couverture vaccinale y est ainsi l’un d’un des plus bas en Europe. La faute, entre autres, à une méfiance concernant de possibles effets secondaires. LCI a interrogé une maman hésitante, un pédiatre et une oncologue. Ils nous livrent chacun leur point de vue.

Lire l’article

Aluminium et vaccins : l’actualité des connaissances scientifiques

Même si les médias évoquent peu ce sujet en ce moment, il existe de nombreuses actualités autour de la vaccination et de l’aluminium, en France et dans le monde. Nous souhaitons notamment vous informer des dernières publications scientifiques, car elles apportent de nouveaux éléments mettant en cause l’utilisation de cet adjuvant. Voici ci-dessous les principaux titres des publications, que vous pouvez retrouver en détail dans notre dossier.

Lire la suite

« Nous voulons des coquelicots » : appel pour interdire tous les pesticides

Nous relayons cette initiative car l’aluminium n’est pas le seul produit toxique qui a des conséquences néfastes sur la santé des humains et l’état de notre planète. Les pesticides en font aussi partie. Les questions de santé environnementale sont des enjeux essentiels et urgents : mobilisons-nous !

« Les pesticides sont des poisons qui détruisent tout ce qui est vivant. Ils sont dans l’eau de pluie, dans la rosée du matin, dans le nectar des fleurs et l’estomac des abeilles, dans le cordon ombilical des nouveau-nés, dans le nid des oiseaux, dans le lait des mères, dans les pommes et les cerises. Les pesticides sont une tragédie pour la santé. Ils provoquent des cancers, des maladies de Parkinson, des troubles psychomoteurs chez les enfants, des infertilités, des malformations à la naissance. L’exposition aux pesticides est sous-estimée par un système devenu fou, qui a choisi la fuite en avant. Quand un pesticide est interdit, dix autres prennent sa place. Il y en a des milliers. »

 Signer l’appel

Nous voulons des coquelicots

Alternatives santé – Sécurité vaccinale : 130 associations demandent des comptes à l’OMS

Si les pouvoirs publics ne nous protègent pas, qui le fera ? C’est la question qu’on peut se poser à la lumière des griefs exprimés par 130 associations à l’Organisation Mondiale de la Santé le 17 septembre. On sait, depuis juillet dernier, que le ministère de la Santé américain (HHS) n’a pas respecté ses obligations légales en matière de sécurité vaccinale durant trente-deux ans…

Lire la suite