Hypatie – Comprendre pourquoi le « science washing » est criminel : cas de l’alu vaccinal

Les adjuvants aluminiques contenus dans les vaccins, neurotoxiques notoires, sont la cause la plus probable des troubles du neuro-développement chez les nourrissons (troubles du spectre autistique, TDAH…). Ces troubles en constante progression atteignent aujourd’hui plus d’un enfant sur 100 en France, et plus d’un enfant sur 59 aux USA (chiffres du CDC portant sur l’année 2014). Un solide corpus d’études internationales étayent cette conclusion. Et surtout : aucune publication ne parvient à démontrer l’innocuité de l’alu injecté. Devant l’avancée des connaissances, les industriels soutenus par les « sociétés savantes » qu’ils financent appliquent les techniques héritées des industriels du tabac pour créer l’illusion d’une controverse, retarder la prise de conscience du public ainsi que le retrait de leur produit chéri, garant d’une rentabilité maximale… Le tout au mépris de la santé et du développement de nos enfants.

Lire la suite

Aluminium vaccinal : lorsque la censure sévit…

Dans notre bulletin scientifique d’avril 2019, nous avions expliqué la censure dont était victime le Pr Lluis Lujan (lire notre réaction). L’article rédigé par son équipe, intitulé Cognition et comportement chez le mouton vacciné (de manière répétée) avec des vaccins contenant un adjuvant d’aluminium ou avec un adjuvant d’aluminium seul, avait en effet été retiré par l’éditeur.

Ce même article vient d’être accepté par le « Journal of inorganic Biochemistry ». La science indépendante a finalement eu le dernier mot. Cette fois-ci…

Pour contrer les découvertes sur la dangerosité de l’aluminium notamment vaccinal, il existe un autre moyen que la censure : publier de la « mauvaise science », renforçant ainsi « la fabrique du doute », par exemple en omettant volontairement les travaux qui dérangent.

Lire la suite

Aluminium vaccinal : lorsque la censure sévit

Pour contrer les découvertes sur la dangerosité de l’aluminium notamment vaccinal, il existe un autre moyen que la censure : publier de la « mauvaise science », renforçant ainsi « la fabrique du doute », par exemple en omettant volontairement les travaux qui dérangent.

Madame Grangeot-Keros, secrétaire perpétuelle de l’Académie de pharmacie, vient de se livrer à cet exercice. Le résumé de son article se trouve page 3 de notre dernier bulletin scientifique sur l’aluminium. Dans cette publication très contestable, il est mentionné que « à ce jour, aucun lien ne serait établi entre la toxicité directe de l’aluminium et les vaccins », et « ceux-ci ne sont pas responsables de la Myofasciite à Macrophages ».

Lire la suite

Dangerosité de l’aluminium : l’actualité scientifique du semestre

Comme à chaque semestre, nous publions les dernières publications scientifiques concernant l’aluminium. Vous trouverez dans notre dernier bulletin scientifique les actualités de juillet 2019 à janvier 2020. Voici les principales informations à retenir :

• Pour contrer les découvertes sur la dangerosité de l’aluminium notamment vaccinal, il existe un autre moyen que la censure : publier de la « mauvaise science », renforçant ainsi « la fabrique du doute », par exemple en omettant volontairement les travaux qui dérangent. Madame Grangeot-Keros, secrétaire perpétuelle de l’Académie de pharmacie, vient de se livrer à cet exercice. Le résumé de son article se trouve page 3 de ce bulletin scientifique. Il est mentionné, dans cette publication très contestable, que « à ce jour, aucun lien ne serait établi entre la toxicité directe de l’aluminium et les vaccins », et « ceux-ci ne sont pas responsables de la Myofasciite à Macrophages ».

Lire la suite