Michele Rivasi

Michèle Rivasi marraine la campagne « Pour des vaccins sans aluminium »

Michèle Rivasi

Eurodéputée EELV

« Les conséquences sur la santé des sels d’aluminium présents dans les vaccins comme adjuvant sont maintenant avérées. L’Institut de veille sanitaire (INVS) dans un rapport de 2003 et l’Académie de médecine, en 2012, ont reconnu son impact neurotoxique. En avril 2012, la future Ministre de la Santé, Marisol Touraine, affirmait d’ailleurs que les sels d’aluminium ont un possible potentiel cancérigène et perturbateur endocrinien.

Grâce à des travaux de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et de l’Académie de médecine, il est également reconnu que les sels d’aluminium utilisés dans les vaccins migrent vers le cerveau.

Or, des alternatives à l’aluminium existent comme le phosphate de calcium, qui présente toutes les garanties de sécurité, puisqu’il est un composant naturel de l’organisme humain. Combien faudra t-il d’études publiées alarmistes pour que la Ministre respecte sa parole ? »

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>