vaccine-1483094_960_720

Générations cobayes : comprendre le problème de l’aluminium dans les vaccins

« On a injecté de l’aluminium isotopique dans le muscle de deux lapins (uniquement). L’étude a duré 28 jours. Résultat : au bout de 28 jours, il s’est avéré que seulement une minorité de cet aluminium avait été éliminé par les urines, c’est-à-dire que la majorité de l’aluminium est resté dans le corps. Par la suite, aucune étude n’a été réalisée sur le muscle ni dans les os de ces lapins (ils ont été “perdus”). Seul l’argument contribuant à dire que très peu d’aluminium avait été retrouvé dans le cerveau a été retenu. À ce jour, cette étude est la seule référence affirmant que l’ajout d’aluminium dans les vaccins est sans effet sur notre corps, référence totalement tronquée. »

>> Lire la suite de l’article de Générations cobayes

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>