Articles

Interpellez votre député sur la toxicité de l’aluminium dans les vaccins !

Vous le savez, nous sommes mobilisés en ce moment pour tenter de stopper le projet d’extension de l’obligation vaccinale. Des débats sur cette question ont lieu jusqu’en novembre, à l’Assemblée nationale puis au Sénat. Nous pensons que c’est la seule opportunité de stopper le projet : les députés et les sénateurs doivent avoir à leur disposition des informations sérieuses. Tout d’abord sur la terrible erreur d’analyse faite par le gouvernement, mais aussi sur les effets indésirables de certains vaccins liés notamment à la toxicité de l’aluminium. Il sera ensuite de leur responsabilité d’exercer leur mandat avec honnêteté et intégrité. Ils en seront responsables devant leurs électeurs.

Lire la suite

Paris Match – Vaccins obligatoires, aluminium : « Les hésitants vont devenir des opposants »

120 professionnels de santé, qui redoutent les conséquences de l’extension de l’obligation vaccinale, ont signé un appel à la désobéissance civile. Un mouvement soutenu par une association de malades qui milite pour des vaccins sans aluminium.

Lire la suite

Débat sur l’aluminium vaccinal à la fête de l’humanité le 17 septembre

L’Atelier Santé Citoyen de Bretagne PCF – Front de Gauche poursuit le travail sur le médicament et organise le 8ème débat sur cette question depuis 2014 à la fête de l’Humanité. Il s’inscrit dans les débats de la commission santé et protection sociale du PCF à la fête.

Aluminium dans les vaccins : pourquoi et comment faut-il s’en passer ?
Rôle des Pouvoirs Publics, du corps médical face aux laboratoires pharmaceutiques.

Rendez-vous à l’espace débats Bretagne, le dimanche 17 septembre à 11h.

Lire la suite

La sécurité vaccinale repose sur deux lapins… Il est urgent de tout revoir !

Une équipe de chercheurs a analysé la littérature scientifique démontrant l’absence de risques liés à la présence d’aluminium dans les vaccins. Surprise : il n’existe qu’une faible étude expérimentale sur deux lapins et deux études théoriques aux failles importantes. Les scientifiques appellent à la conduite urgente de nouvelles recherches sur la toxicité de cet adjuvant.

Lire la suite

Ouest France – Nantes. Un nouveau procès contre l’aluminium présent dans les vaccins

La justice doit répondre à la question (polémique) de savoir si l’apparition de la maladie appelée myofasciite à macrophages est liée à l’aluminium présent dans le vaccin contre l’hépatite B.

Lire la suite

20 minutes – « Les parents ont besoin de comprendre l’intérêt de la vaccination, pas d’y être contraints »

Concernant les vaccins multiples, comme les vaccins hexavalents par exemple (qui protègent contre six maladies), cela mériterait des études scientifiques plus développées que celles qui ont été menées jusqu’à présent. Certains parents s’inquiètent de la dose de virus et d’adjuvants à base d’aluminium administrée via ces vaccins à de jeunes enfants. Mais en même temps, un vaccin hexavalent contient moins d’adjuvants que six vaccins séparés contre les mêmes maladies. Mais ce n’est pas tant la dose d’aluminium injectée que la taille des particules qui pose questions : plus elles sont petites et plus elles peuvent potentiellement migrer dans le corps et vers le cerveau. Ce qu’a étudié lePr Romain Gherardi, qui envisage un lien entre adjuvant aluminique et syndrome de fatigue chronique. Ces craintes-là, les autorités devraient les entendre et favoriser les recherches scientifiques indépendantes.

 

Lire la suite

Huffington post – Comment les vaccins sont devenus un « objet de croyance autant que de science »

VACCINS – Comment en est-on arrivé là? Pourquoi, en France, près de la moitié de la population française se méfie-t-elle des vaccins? Alors que la ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé vouloir rendre obligatoire dès 2018 onze vaccins, alors que les anti-vaccins se mobilisent sur les réseaux sociaux, Lise Barnéoud, une journaliste scientifique, publie ce jeudi 31 août une enquête innovante sur les vaccins, « Immunisés? Un nouveau regard sur les vaccins ».

lise-barneoud

Lire la suite

L’express – Débat sur la vaccination : les faits, rien que les faits

La journaliste scientifique Lise Barnéoud publie une enquête passionnante et intelligente sur les vaccins, loin des prises de position radicales.

En juin, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a déclaré vouloir rendre obligatoires onze vaccins pédiatriques dès 2018. Est-ce nécessaire? Pour se faire une idée, il suffit de plonger dans Immunisés?: un nouveau regard sur les vaccins, signé d’une journaliste scientifique chevronnée, Lise Barnéoud. Petit retour en arrière: en 2008, celle-ci transmet à son bébé de 2 mois la rougeole. Rien de grave heureusement. Curieuse, elle décide alors d’enquêter sur les maladies et leurs vaccins.

Lire la suite

 

Sondage : 94% des parents favorables à la vaccination s’il existait des vaccins sans aluminium

Au cœur de l’effervescence médiatique autour du projet d’extension de l’obligation vaccinale annoncé par la ministre de la Santé le 15 juin dernier, nous avons souhaité commander un sondage pour connaître l’avis des parents par rapport à l’obligation vaccinale. À notre demande, l’institut BVA a donc réalisé du 8 au 12 juillet un sondage auprès d’un échantillon représentatif de la population française (1001 parents d’enfants de 0 à 15 ans).

Voici les résultats : 90% des parents continueraient à faire vacciner leur(s) enfant(s) si la vaccination n’était plus obligatoire. 

Lire la suite

Sondage BVA : 94% des parents favorables à la vaccination s’il existait des vaccins sans aluminium

Communiqué de presse du mercredi 26 juillet 2017

Sur demande de l’association E3M, l’institut BVA a réalisé du 8 au 12 juillet un sondage sur la vaccination auprès d’un échantillon représentatif de la population française (1001 parents d’enfants de 0 à 15 ans). Résultats : 90% des parents continueraient à faire vacciner leur(s) enfant(s) si la vaccination n’était plus obligatoire. 10% des parents envisageraient donc d’arrêter toute vaccination, mais 37% d’entre eux changeraient d’avis s’ils disposaient de vaccins sans aluminium.

Sondage BVA (réponse 1)

90% des Français continueraient à faire vacciner leur(s) enfant(s) si la vaccination n’était plus obligatoire.

Sondage BVA sur la vaccination obligatoire (question 2)

37% des réfractaires à la vaccination changeraient d’avis si des vaccins sans aluminium étaient remis à disposition.

Lire la suite