Articles

Aluminium vaccinal : l’association E3M répond à l’industrie pharmaceutique

En juillet 2018, le LEEM (les entreprises du médicament) a publié un rapport intitulé « Le point sur l’aluminium et les vaccins – 9 questions-réponses ». Pour en résumer le propos : il n’y a aucun problème avec l’aluminium vaccinal, la dose reçue par ces injections est minime et l’alimentation en apporte beaucoup plus, le phosphate de calcium n’est pas une alternative fiable, la myofasciite à macrophages n’est pas une maladie, une seule équipe dans le monde travaille sur le sujet et la qualité de ces travaux n’est pas reconnue.

 

La volonté de l’industrie pharmaceutique est claire : récuser toute critique sur l’aluminium vaccinal et discréditer les lanceurs d’alerte, quitte à utiliser des arguments scientifiques erronés et à diffuser des propos calomnieux… Comme une impression de déjà-vu…

 

Dans notre contre-rapport, nous répondons point par point aux arguments du LEEM. Nous faisons le constat de cette double casquette des entreprises du médicament : fabricants de vaccins et manipulateurs d’opinion, un positionnement extrêmement dangereux pour notre démocratie. Plusieurs ouvrages ont été consacrés à ce péril, dont celui de Stéphane Foucart, journaliste au Monde : La fabrique du mensonge – Comment les industriels manipulent la science et nous mettent en danger. Nous rappelons aussi l’alerte lancée par John Virapen, ancien PDG du laboratoire Lilly en Suède :

 

« Ne croyez pas une seconde que les compagnies pour lesquelles j’ai travaillé soient des cas isolés et je ne suis pas moi-même un cas isolé. Tout le système fonctionne de cette façon (…). C’est une pratique quotidienne dans l’industrie pharmaceutique. (…) Elle traduit un mépris cynique et total des malades et de la vie humaine par la manipulation de l’information et la désinformation délibérée. » (John Virapen)

 

Lire notre contre-rapport

Contre-rapport E3M

Lire la suite

Toujours plus de vaccins avec aluminium : une rentrée toxique

C’est la rentrée scolaire. Au menu : obligation vaccinale étendue et aluminium supplémentaire dans l’organisme de nos enfants

Vous le savez, c’est la première rentrée depuis le passage à onze vaccinations obligatoires. Tous les enfants nés à partir du 1er janvier 2018 doivent maintenant justifier des vaccinations suivantes :

  • Diphtérie :
  • Tétanos ;
  • Polio ;
  • Coqueluche ;
  • Haemophilus influenzae B ;
  • Hépatite B ;
  • Méningocoque C ;
  • Pneumocoque ;
  • Rougeole ;
  • Oreillons ;
  • Rubéole.

Les enfants nés avant le 1er janvier 2018 restent dans le cadre de l’ancienne loi où seuls trois vaccins étaient obligatoires (diphtérie, tétanos, polio). Les obligations et recommandations officielles les concernant sont présentés sur ce site officiel.

Lire la suite

[Désintox] Deux fausses informations répandues par la Ministre de la santé

Le 8 janvier 2018, la Ministre de la Santé Agnès Buzyn est interviewée par un journaliste du Quotidien du médecin (article réservé aux abonnés). Celui-ci la questionne sur une récente décision de justice :

« Un jugement vient de décider l’indemnisation d’une secrétaire médicale ayant présenté des symptômes suite à une vaccination obligatoire contre l’hépatite B : ne craignez-vous pas que la cohérence de la politique vaccinale soit mise à mal par ce type de décision ? »

Lire la suite

[Désintox] L’aluminium dans les vaccins est-il dangereux ? Non, selon Check News…

Le journal Libération a lancé le site Check News pour « aider les Français à se faire leur opinion ». « Place aux faits » est-il dit dans la présentation… Mardi 2 janvier, une grande question d’actualité est posée : l’aluminium dans les vaccins est-il dangereux ? Check News répond de manière très convenue : absence de nuisibilité. Comme il n’est pas possible de contester sur le site l’argumentaire élaboré par Check News, nous diffusons ce communiqué de désintox.

Lire la suite

[Désintox] L’agence du médicament doit mettre à jour ses données sur la myofasciite à macrophages

Mardi 2 janvier 2018, France Info a diffusé ces propos tenus par l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) :

« Il y a très très peu de patients qui font état de myofasciite à macrophages* à la suite d’un vaccin. Nous n’avons aucun signalement depuis 2015. Au long cours, on en a eu assez peu : moins de 10 cas diagnostiqués depuis 2006. »

Cette information de l’ANSM est fausse.

Parmi les adhérents de l’association E3M, 89 personnes ont été diagnostiquées entre 2006 et 2017 (certificat de biopsie faisant foi). Le chiffre réel est bien supérieur, la totalité des malades n’adhérant pas à l’association.

Les chiffres émanant du centre de référence sur la myofasciite à macrophages (Pr Authier – hôpital Henri Mondor, Créteil) font état, pour ce seul centre, de 213 cas positifs entre le 01 janvier 2006 et le 31 décembre 2017.

Ces données ne représentent que la partie émergée de l’iceberg.

Lire la suite

Retour sur le colloque « L’aluminium dans notre vie quotidienne » au Palais du Luxembourg

Le lundi 27 novembre s’est tenu un colloque au Palais du Luxembourg, organisé par l’association E3M : L’aluminium dans notre vie quotidienne, état des connaissances scientifiques internationales. Des scientifiques de différents pays (Angleterre, Espagne, Suisse, Autriche, France) et des représentant-e-s de la société civile ont débattu du sujet de l’aluminium, présent dans de nombreux produits de notre vie quotidienne (alimentation, eau, vaccins, cosmétiques, etc.). Retour en images sur ces riches débats.

Lire la suite

L’aluminium est sur la sellette, n’en déplaise à l’INSERM

Le 18 décembre 2017, l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale) a diffusé un communiqué de presse par lequel il informe les Français sur « ce que dit la science » au sujet de la vaccination. L’INSERM affirme ainsi : « l’efficacité et l’innocuité des 11 vaccins qui deviendront obligatoires en France sont scientifiquement prouvées », « l’innocuité des sels d’aluminium contenus dans les vaccins ne peut être remise en cause. »

L’efficacité, certainement. Mais l’innocuité, la sécurité ?

Lire la suite

L’extension de l’obligation vaccinale est votée par les parlementaires, nous ne lâchons rien

Le 16 novembre, les sénateurs ont voté l’article 34, qui autorise l’extension de l’obligation vaccinale à onze pathologies (322 pour, 19 contre). Les députés s’étaient eux aussi prononcés en faveur de ce projet de loi le 27 octobre (63 pour, 3 contre). Nous ne pouvons pas rester indifférents face à la façon dont cette décision a été prise. Par ailleurs celle-ci, bien qu’attendue, ne répond pas aux craintes réelles des Français.

Nous, association E3M, victimes de l’adjuvant aluminium, avons interpellé les parlementaires. Nous leur avons envoyé un rapport par courrier, une lettre ouverte par email, des cyberactions et nous en avons rencontré un certain nombre. Nous souhaitions les informer de certaines fausses informations qui ont circulé à l’Assemblée nationale et au Sénat pour justifier la nécessité d’élargir l’obligation vaccinale. Parmi ces fausses informations : la baisse de la couverture vaccinale, le nombre de morts de la rougeole et l’absence d’alertes sérieuses sur l’aluminium vaccinal. Nous y avons répondu dans une note détaillée.

Lire la suite