Medical ampoules and syringe

Le retour du vaccin DTPolio, pourtant obligatoire, n’est pas d’actualité

Depuis quelques jours, nous recevons de nombreux appels de parents : le vaccin trivalent DTPolio, obligatoire pour l’entrée des enfants en collectivité et dont la commercialisation est suspendue depuis le 12 juin 2008, serait de nouveau remis à disposition du public, suite à l’intervention de la Ministre de la santé auprès des industriels.

Ceci est malheureusement une fausse rumeur qui rajoute de la confusion dans le débat public sur la confusion. Il convient de clarifier les faits.

La Ministre de la santé, recevant les fabricants de vaccins le 28 janvier, a exprimé dans un communiqué « la volonté que puissent être mis à disposition des Français qui le souhaitent des vaccins trivalents ». Les industriels se seraient alors engagés à « communiquer régulièrement l’état des stocks de vaccins comprenant des valences obligatoires » et à « mettre en œuvre et communiquer aux autorités sanitaires, au plus tard d’ici le 31 décembre 2016, des plans de gestion des pénuries pour l’ensemble des vaccins du calendrier vaccinal ». La ministre a alors annoncé qu’elle suivrait « avec une extrême vigilance le respect des engagements des industriels ».
Il est donc essentiel de clarifier plusieurs points.

L’obligation vaccinale DTPolio appartiendra bientôt au passé

L’engagement des industriels ne concerne pas la remise à disposition immédiate du vaccin trivalent DTPolio. L’engagement porte sur la fin de l’année 2016, c’est-à-dire lorsque les conclusions du débat sur la vaccination engagé par la Ministre de la santé seront connues. Or, trois schémas sont envisagés :

  • Maintien de l’obligation vaccinale, mais avec une révision (à la hausse) du nombre de vaccins concernés ;
  • Arrêt de l’obligation vaccinale, mais « exigibilité » des vaccins pour l’entrée en collectivités et dans certaines professions (ce que l’APM, Agence de Presse Médicale, appelle un « changement lexical »), avec révision (à la hausse) du nombre de vaccins concernés (cette proposition émane de l’Académie de Médecine) ;
  • Arrêt de l’obligation vaccinale, obligation (ou exigibilité) pour l’accès à certaines professions.

A la fin de l’année 2016, l’obligation vaccinale DTPolio dans sa forme actuelle, appartiendra au passé. Elle sera soit supprimée, soit remplacée par une obligation (ou une exigibilité) concernant beaucoup plus de vaccins.

Une situation inchangée : aluminium et mercure au menu

La situation en 2016 reste celle que l’on connait déjà : le vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTP) est obligatoire. Et pour les parents qui ne voudraient vacciner leurs enfants que pour ces trois valences, « Sanofi Pasteur MSD met à disposition des prescripteurs, sur demande auprès de son Service d’Information Médicale, les deux vaccins DTVax®, vaccin diphtérique et tétanique adsorbé et ImovaxPolio®, vaccin poliomyélitique inactivé » (communiqué ANSM).

Une mise à disposition très limitée : comme le dit Marisol Touraine lors du débat de la loi de santé à l’Assemblée Nationale, « L’alternative existe, même si c’est en quantités sans doute limitées, mais il est quasiment impossible actuellement de voir comment on pourrait aller au-delà ». Quantités effectivement très limitées, puisque la commercialisation du DTVax est arrêtée depuis le 19 juin 1999, puisqu’il n’est pas disponible par le circuit de distribution habituel, et qu’il a disparu du Vidal et de la base de données publiques des médicaments.

Mais aussi une décision inacceptable, puisque le DTVax contient non seulement de l’aluminium, mais aussi du thiomersal (composé contenant du mercure). Or l’Agence Européenne d’Evaluation des Médicaments (EMEA) a demandé en juillet 1999 aux industriels de travailler au retrait du thiomersal utilisé comme conservateur dans les vaccins, et l’Afssaps a demandé en juillet 2000 aux laboratoires de retirer au cours des prochains mois le thiomersal des vaccins concernés. Cette demande de l’Afssaps a été faite pour protéger la population. N’est-il-pas quelque peu contradictoire que l’ANSM conseille l’injection d’un produit dangereux  à des nourrissons ? Comment la Ministre de la santé peut-elle couvrir de telles décisions ?

Un DTPolio disparu en 2008… avec des données falsifiées

Toute cette agitation autour de la pénurie de vaccins obligatoires est une des raisons majeures qui ont amené le gouvernement à lancer le débat sur la vaccination. Or, on l’oublie trop souvent, cette pénurie trouve son origine dans la disparition du DTPolio, disparition que nous combattons depuis juin 2008. Nous avons démontré que des données ont été falsifiées pour justifier le retrait de ce vaccin qui correspondait à l’obligation vaccinale. Une falsification qui nous a amené à déposer plainte pour faux, usage de faux, escroquerie. Cette plainte est en cours d’instruction.

La Ministre de la santé annonce qu’elle sera d’une « extrême vigilance » vis-à-vis des engagements de l’industrie pharmaceutique.

Or elle s’était elle-même engagée lors de la campagne présidentielle à ce que le DTPolio (sans aluminium) soit remis à disposition de la population (courrier à E3M du 20 avril 2012), un engagement qui n’a pas été, jusqu’à ce jour, tenu.

Nous attendons donc maintenant des actes. Une enquête doit être menée sur les vraies raisons qui ont amené à la disparition du DTPolio. Et ce vaccin, sans adjuvant donc sans aluminium, doit être remis à la disposition du public. Notre vigilance citoyenne demeure.

10 réponses
  1. Manue
    Manue says:

    Bonjour et merci, Donc si je comprends bien il n’y a vraiment aucunes alternatives pour faire vacciner son enfant avec seulement les 3 vaccins obligatoires et sans aluminium?
    A lire tout cela ça donne envie d’aller dans un pays où les médecins et laboratoires sont réellement compétents je pense au Canada notamment !
    Cette situation est ridicule…

    Répondre
  2. hanane
    hanane says:

    La raison invoquée par sanofi pasteur est que ce vaccin sans aluminium cause beaucoup d’allergie or la réalité est qu’il est moins cher et pas rentable par la société pharmaceutique. Clairement on se moque de nous.

    Répondre
  3. Tiph
    Tiph says:

    Bonjour, quand j’ai demandé un vaccin sans aluminium la pharmacie m’a dit que le vaccin kit diphtérique et tétanique absorbé et imovax polio ne contenait pas d’aluminIum, c’est donc faux?

    Répondre

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>