Couverture bulletin

Dangerosité de l’aluminium : l’actualité scientifique du semestre

Comme à chaque semestre, nous publions les dernières publications scientifiques concernant l’aluminium. Vous trouverez dans notre dernier bulletin scientifique les actualités de juillet 2019 à janvier 2020. Voici les principales informations à retenir :

• Pour contrer les découvertes sur la dangerosité de l’aluminium notamment vaccinal, il existe un autre moyen que la censure : publier de la « mauvaise science », renforçant ainsi « la fabrique du doute », par exemple en omettant volontairement les travaux qui dérangent. Madame Grangeot-Keros, secrétaire perpétuelle de l’Académie de pharmacie, vient de se livrer à cet exercice. Le résumé de son article se trouve page 3 de ce bulletin scientifique. Il est mentionné, dans cette publication très contestable, que « à ce jour, aucun lien ne serait établi entre la toxicité directe de l’aluminium et les vaccins », et « ceux-ci ne sont pas responsables de la Myofasciite à Macrophages ».

Les éditeurs de la revue Médecine et Maladies Infectieuses, qui ont diffusé l’article de Mme Grangeot-Keros, refusent de publier une lettre contestant les fondements même de l’article, car « le ton polémique employé dans cette lettre ne permet pas sa publication » ! Comment ne pas faire le lien avec le fait que cette revue est « L’organe d’expression de la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française (SPILF) » dont une part très importante des financements, hormis les adhésions, proviennent des industriels du vaccin ?

Cette attitude est parfaitement contraire à l’éthique scientifique. Cette lettre, rédigée par des spécialistes internationaux de la toxicité des adjuvants aluminiques, sera sans aucun doute prochainement publiée grâce à un éditeur conscient de sa mission au service d’une science honnête et indépendante. Nous vous la ferons connaître dans notre prochain bulletin.

LA vérité scientifique est un leurre, le débat est une profonde nécessité, notamment entre chercheurs. Nous ne devons pas transiger sur l’honnêteté qui doit prévaloir à ces échanges, il en est de notre responsabilité à tous de condamner ces pratiques inacceptables.

 

• Chez le mouton, l’hydroxyde d’aluminium inoculé dans le tissu sous-cutané s’accumule sélectivement dans la moelle épinière lombaire.

• Confirmation : les macrophages jouent un rôle dans la translocation systémique des adjuvants à base d’aluminium.

• Parmi trois calendriers vaccinaux, celui du CDC donne le nombre de jours le plus élevé pendant lequel un nourrisson est soumis à la toxicité à l’aluminium.

• L’exposition à l’aluminium par le biais d’un vaccin doit être considérée, par rapport au régime alimentaire, comme une exposition aiguë.

• Plus de la moitié de l’aluminium vaccinal administré au cours de la vie l’est avant l’âge d’un an.

• Chez les patients en hémodialyse, l’utilisation d’ustensiles en aluminium pour la cuisson des repas induit une toxicité chronique en aluminium.

• Le fluorure en interaction synergique avec l’aluminium peut renforcer les symptômes pathologiques des troubles du spectre autistique.

Les abeilles mellifères européennes sont elles aussi victimes de l’aluminium, retrouvé dans des proportions significatives dans les fruits et le pollen.

• Les niveaux d’exposition des consommateurs à l’aluminium et à divers composés de l’aluminium peuvent dépasser les normes officielles, notamment chez les adolescents.

L’huile de noix de coco vierge apporte une protection significative contre les pathologies de type Alzheimer induites par l’aluminium des antiacides, des déodorants, des ustensiles de cuisine et des additifs alimentaires

• Des niveaux d’aluminium significativement plus élevés ont été retrouvés dans les tissus cérébraux chez des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer familiale par rapport aux tissus issus de personnes sans atteinte neurologique ni neurodégénérescence.

Lire le bulletin scientifique

Couverture bulletin

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>