20302587049_87a5cebbd3_z

Débat sur les vaccins : nous ne voulons pas d’une démocratie en trompe l’oeil

Lancées depuis 2001, les actions en faveur de vaccins sans aluminium reçoivent un écho de plus en plus important. Des élus se mobilisent, mais aussi des journalistes, des chercheurs, des citoyens et bien sûr des malades victimes de l’aluminium vaccinal. Les preuves de la toxicité de l’aluminium sont reconnues par tous les travaux menés jusque là, même par l’Académie de médecine. Il n’est plus possible aujourd’hui d’ignorer cette volonté largement exprimée : nous voulons des vaccins sans aluminium.

Face à cette détermination, la Ministre de la Santé a décidé la tenue d’un grand débat sur la vaccination au cours de cette année 2016. Or nous sommes en mars et nous ne savons toujours pas comment sera organisée cette concertation. Sept parlementaires de tous bords politiques ont interpellé la ministre sur les modalités de mise en oeuvre du débat. Ils n’ont reçu aucune réponse. Nous devons nous assurer de la grande transparence de ce débat et de la prise en compte des propositions d’acteurs de la société civile.

Vignette cyberaction

Ensemble, écrivons à Marisol Touraine !

Nous vous proposons de participer à une ACTION MASSIVE EN LIGNE dès maintenant : dans les prochaines 48h, nous devons être plusieurs milliers à demander à la Ministre de la Santé, comme les sept parlementaires, un vrai débat transparent organisé de manière démocratique.

cyberaction

Chacun(e) d’entre nous doit envoyer ce message à Marisol Touraine dans les prochaines 48h. Cette arrivée massive de courriers électroniques rappellera au ministère de la santé notre forte exigence de démocratie. Nous sommes nombreux. Nous pouvons faire changer les choses !

Merci à tous pour votre engagement, pour l’avenir de nos enfants et pour une santé sans aluminium.

L’équipe de campagne « Pour des vaccins sans aluminium »
www.vaccinssansaluminium.org

1 réponse
  1. IIZUKA
    IIZUKA says:

    Bonjour,
    Juste un mot pour vous dire que j’ai contribué sur le site du ministère le 14 octobre, mais que mon message n’a jamais été affiché, sauf erreur. J’ai relancé le web master en demandant des explications, pas de réponses. C’est une parodie de démocratie.

    Voici ma contribution :

    Bonjour,
    En tant que maman, je demande:
    – une traçabilité parfaite du processus de fabrication des vaccins.
    – la suppression de tous les adjuvants n’étant pas bio dégradables par le corps, ayant été testés à tous les niveaux et n’étant pas toxiques. L’aluminium, le mercure et autres neuro toxiques ne doivent pas être utilisés. Les adjuvants causent plus de maladies et de décès que les maladies que les vaccins sont censés éliminer.
    – il faut arrêter de nous faire croire qu’en étant vaccinés nous ne tomberons jamais malade. C’est cette information fausse et trompeuse qui fait que les anti-vaccins gagnent du terrain aujourd’hui. Un vaccin protège mais pas à 100%.
    – il faut que le réseau de pharmaco vigilance soit mis entre les mains d’associations telles qu’E3M, afin que l’indépendance des alertes soient garanties.
    – il faut supprimer l’obligation vaccinale qui donne des arguments aux anti-vaccins. L’obligation vaccinale est une pratique d’un autre âge. Nous sommes en démocratie chacun doit pouvoir décider.
    – il faut réévaluer le bénéfice des vaccinations. La polyo a disparu de France depuis très longtemps. Pourquoi continuer de vacciner ? Pourquoi ne pas vacciner uniquement lorsque les personnes voyageant dans des régions endémiques. Pourquoi vacciner contre l’hépatite B pour des enfants qui n’ont pas d’activité sexuelle et ne sont pas dans des populations à risque.
    – avant chaque vaccination, le médecin devrait recueillir le consentement éclairé des parents par écrit.
    – enfin, il est inadmissible de ne pas avoir le DTP sans aluminium accessible pour les nourrissons. Inadmissible ! La confiance ne peut être là si l’on essaie systématiquement et méthodiquement de tromper les populations. En tant que contribuable, j’en ai assez de payer pour des vaccins inutiles.
    Merci
    Marianne Marianne André-Iizuka

    Pour info, ma première fille a eu des fièvres inexpliquées à la suite de ses vaccins, des douleurs aux jambes (elle n’a jamais pu faire de quatre patte), des fortes douleurs abdominales, je ne lui ferais pas faire le rappel des six ans. Personnellement, je suis prise de malaises quasi immédiats lorsque l’on me vaccine, cela dure plus d’une heure, j’ai donc arrêté les vaccins. Ma deuxième fille a un lourd terrain d’exzema, à presque un an, elle n’a toujours pas reçu ses vaccins. J’attends avec impatience le DTP sans aluminium mais les médecins me pressent de vacciner, envers et contre tout puisqu’il n’y a pas de vaccin adapté à cet âge. Bref. C’est un peu du grand n’importe quoi.

    Bien cordialement,
    Mme IIZUKA

    Répondre

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>