Loi de santé : protéger la population n’est pas à l’ordre du jour

Hier soir, 28 septembre, deux amendements étaient soumis au vote des sénateurs. Ils visaient, grâce à la remise à disposition de vaccins sans aluminium (DTPolio), à protéger les enfants entrant en collectivité des effets délétères de cet adjuvant.

Ils ont été rejetés. La Ministre de la Santé justifie ainsi sa position : « Pour l’heure, aucun élément ne permet d’étayer les inquiétudes que vous exprimez ». Il s’agit d’une contre-vérité inacceptable, tout comme la seule affirmation rassurante répétée comme un leitmotiv : cela fait 90 ans que l’on utilise l’aluminium comme adjuvant, et ceci sans problème.
Lire la suite

100 000 voix pour des vaccins sans aluminium !

Alors qu’une grande campagne Pour des vaccins sans aluminium vient d’être lancée cette semaine, la pétition initiée en 2013 par l’association E3M atteint aujourd’hui les 100 000 signatures. Un puissant mouvement citoyen s’installe en France, qui ne peut plus être ignoré.

Cette pétition, hébergée par Change.org, n’est que l’un des aspects de l’action lancée par l’association E3M en 2013. Un appel public en faveur des vaccins sans aluminium a été lancé par 90 parlementaires de tous bords politiques. Une forte présence devant le ministère de la santé pendant plusieurs mois (avec deux grèves de la faim) ont contribué à ce que, sur demande de la Ministre de la Santé, l’Agence du médicament (ANSM) octroie, en décembre 2013, 150.000€ pour les recherches sur la toxicité de l’aluminium vaccinal menées par l’unité INSERM des Pr Gherardi et Authier. Ce financement était à utiliser sur 3 ans, les résultats seront donc bientôt connus.
Lire la suite

L’étude de l’ANSM sur la vaccination contre le HPV est partielle

Vaccination contre le papillomavirus : l’agence du médicament veut rassurer l’opinion mais son étude est partielle et ses conclusions partiales

L’ANSM a diffusé un communiqué le 14 septembre 2015 sur les résultats de l’étude réalisée conjointement par l’ANSM et l’Assurance Maladie qui « montrent que la vaccination contre les infections à papillomavirus humains (HPV) par Gardasil ou Cervarix n’entraîne pas d’augmentation du risque global de survenue de maladies auto-immunes » (…) mis à part une « augmentation du risque de syndrome de Guillain-Barré » aux « conséquences limitées (1 à 2 cas pour 100 000 filles vaccinées) ». L’ANSM en déduit que « les bénéfices attendus de cette vaccination en termes de santé publique restent bien plus importants que les risques auxquels elle peut exposer les jeunes filles. »

Cette étude suscite de la part de l’association E3M de fortes critiques.
Lire la suite

Loi de santé : deux amendements à soutenir pour protéger nos enfants

Dans le cadre de la loi de santé dont les débats reprennent ce lundi au Sénat, deux amendements sur la vaccination et l’aluminium utilisé comme adjuvant seront discutés. L’un demande un moratoire sur les vaccins obligatoires avec aluminium, l’autre vise à annuler la disposition qui prévoit la possibilité que les adolescents soient vaccinés en dépit d’une opposition des parents.
Lire la suite

Lancement de la campagne “Pour des vaccins sans aluminium”

Face aux alertes croissantes sur les effets secondaires graves liés à la présence de sels d’aluminium dans les vaccins, l’association E3M lance ce lundi 14 septembre une grande campagne “pour des vaccins sans aluminium ». Ses trois objectifs : informer le grand public, lancer et fédérer un mouvement citoyen, financer la recherche.
Lire la suite

Aluminium et vaccins : tout savoir en 20 questions/réponses

1. Quand et pourquoi a-t-on mis de l’aluminium dans les vaccins ?

2. Des études sur la sécurité d’utilisation des sels d’aluminium dans les vaccins ont-elles été menées ?

3. L’aluminium est-il un produit toxique ?

4. Depuis quand les sels d’aluminium utilisés dans les vaccins sont-ils mis en cause ?

5. Qu’engendre cette toxicité de l’adjuvant aluminique ?

6. Les vaccins vétérinaires sont-ils concernés par ce débat sur l’aluminium ?

6. Qu’est-ce que la myofasciite à macrophages ?

7. Quelle est l’urgence à comprendre le mécanisme de survenue de la Myofasciite à Macrophages (MFM) ?

8. Combien de personnes seraient atteintes de MFM ?

9. Ces conséquences dramatiques pourraient-elles être évitées ?

10. Si les autorités sanitaires reconnaissaient la toxicité de l’aluminium vaccinal, la population ne risquerait- elle pas de se détourner de la vaccination ?

11. Existe-t-il des vaccins sans aluminium ?

12. Le phosphate de calcium n’a-t-il pas été utilisé comme adjuvant ?

13. Le phosphate de calcium ne pourrait-il pas être réutilisé comme adjuvant ?

14. Remplacer l’aluminium par le phosphate de calcium est-il envisageable de façon simple et rapide ?

15. Les autorités sanitaires françaises ont-elles été alertées des risques présentés par l’aluminium ?

16. Le message a-t-il été entendu ?

17. Que s’est-il passé suite à la rencontre avec le cabinet de la Ministre de la Santé ?

18. Quelles actions ont été engagées par E3M ?

19. Des actions en justice sont-elles menées ?

20. Où en est-on maintenant, quelles sont les perspectives ?

>>> Lire les 20 questions/réponses sur le sujet de l’aluminium utilisé comme adjuvants dans les vaccins

Suspension du DTPolio sans aluminium : des données falsifiées

Rappel du contexte

Les alertes sur l’aluminium vaccinal sont suffisamment fortes pour que des mesures de protection de la population soient prises. Des vaccins doivent être proposés sans aluminium, notamment pour les enfants soumis à l’obligation vaccinale.

Marisol Touraine s’y était engagée pendant la campagne électorale : les familles « doivent également avoir le choix de faire procéder aux vaccinations obligatoires par des vaccins sans sel d’aluminium, d’autant plus que cela était le cas jusqu’en 2008 ».

La commercialisation du DTPolio a en effet été suspendue le 12 juin 2008 par l’ANSM sur demande de Sanofi Pasteur MSD, suite à une « augmentation importante des effets indésirables ».
Lire la suite

Phosphate de calcium : une alternative aux sels d’aluminium

Rappel du contexte

L’aluminium est un produit neurotoxique reconnu. En témoigne le rapport 2003 de l’InVS : « de nombreuses études montrent à présent que l’aluminium peut être toxique pour les plantes, les animaux et l’homme ». Il est pourtant introduit dans l’organisme lors de l’injection de la plupart des vaccins, afin d’en potentialiser l’action.
Lire la suite

Gardasil : un vaccin à suspendre d’urgence

Résumé du dossier

Le Président de la République a annoncé le 4 février 2014 les grandes lignes du Plan cancer 2014-2019. Celui-ci prévoit de généraliser le dépistage systématique du cancer du col de l’utérus mais aussi d’étendre la vaccination contre le papillomavirus (HPV).

Les vaccins utilisés contre le HPV, Gardasil et Cervarix, contiennent de l’aluminium comme adjuvant.

De forts soupçons pèsent sur cet adjuvant.
Lire la suite