Toxicité de l’aluminium : actualités scientifiques (janvier-mars 2019)

Comme à chaque trimestre, nous publions les dernières publications scientifiques autour de l’aluminium. Voici les principales informations à retenir :

• Un article du Pr Lluis Lujan consacré à l’aluminium vaccinal chez le mouton a fait l’objet d’une censure scandaleuse, qui ne repose sur aucune base scientifique. L’omerta sur le rôle joué par l’aluminium utilisé comme adjuvant vaccinal dans la survenue de pathologies diverses (syndrome de fatigue chronique – encéphalomyélite myalgique, troubles du spectre autistique, hyperactivité chez l’enfant…) se poursuit.

Les autorités de santé refusent de financer les recherches, tant en France qu’au Royaume-Uni par exemple, malgré les alertes fortes émanant de scientifiques sérieux, honnêtes et indépendants de l’industrie pharmaceutique. Des éditeurs censurent des articles, refusant ainsi tout débat scientifique, comme nous le voyons aujourd’hui. Certains medias relayent des accusations de fake news concernant la dangerosité de l’adjuvant aluminium, au mépris de la vérité scientifique.

Pourtant, Dominique Martin, Directeur Général ANSM, déclarait en février 2018 qu’il « ne faut pas balayer d’un revers de la main certaines questions comme l’aluminium dans les vaccins ou les effets secondaires des médicaments. »

Et la revue Prescrire mentionnait en mars 2019 que « toutes les informations critiques sur les vaccins ne sont pas des fake news ou des stupidités. Le débat aurait beaucoup à gagner si les pouvoirs publics et les soignants les plus favorables à la vaccination n’en exagéraient pas les bénéfices et n’en minimisaient pas les risques. »

Les victimes de l’aluminium sont des êtres humains, gardons-le à l’esprit…

• L’injection de nombreux vaccins contenant de l’aluminium au cours de la première année de vie favorise le développement de nodules sous-cutanés avec démangeaisons persistantes.

• Il existe un risque potentiel pour la santé induit par les ustensiles de cuisson en aluminium.

• L’aluminium et le fluorure sont des polluants environnementaux très nocifsqui interfèrent avec le bon fonctionnement des neurones du cerveau et leur combinaison aggrave les risques.

• Les préparations commerciales pour nourrissons sont fortement contaminées par l’aluminium.

• De plus en plus de preuves scientifiques suggèrent que les apports d’aluminium par la pluie peuvent conduire à des niveaux de contamination préoccupants.

• L’aluminium présente un effet toxique pour les êtres vivants en perturbant le développement et la croissance de plusieurs organes et systèmes, dont la prostate.

Lire l’actualité scientifique

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>