[Le Monde] Adjuvants des vaccins : « Comprendre qu’en matière de sécurité tout était faux fut un choc »

À une époque de profondes mutations, le rapport au temps est chamboulé. Nous avons invité des personnalités et des anonymes à se confier sur ce sujet. Cette semaine, le professeur et lanceur d’alerte Romain Gherardi.

Chef du service du Centre expert de pathologie neuromusculaire de l’hôpital Henri-Mondor à Créteil (Val-de-Marne), Romain Gherardi a signé, fin 2016, un ouvrage (Toxic Story, Actes Sud) dans lequel il narre son odyssée de lanceur d’alerte concernant les effets des adjuvants aluminiques présents dans les vaccins. De quoi revenir sur le temps médical et la recherche fondamentale.

>> Lire la suite

Vaccination (partie 2) : sortir de la confusion

Nous sommes actuellement dans une période de confusion totale. Essayons d’y voir un peu plus clair…

Sur le DTPolio®

Le Conseil d’Etat, dans son arrêt du 8 février, a demandé de la cohérence à la Ministre de la Santé. L’obligation vaccinale concerne diphtérie-tétanos-polio ? Alors, il faut un vaccin correspondant à cette obligation (D+T+P). C’est ce que nous demandons depuis 2008, date de la disparition du DTPolio® (un vaccin qui avait en outre l’avantage d’être sans adjuvant).

Lire la suite

Vaccination (partie 1) : mensonges et désinformation – E3M demande des sanctions

Préalable : Nous rappelons que le vaccin DTPolio® sans aluminium a été retiré du marché en 2008, sous prétexte d’une “augmentation des effets indésirables”. L’association E3M a démontré* que les données avaient été falsifiées par le fabricant.

Depuis le début de l’année, le Dr Robert Cohen et les Pr Philippe Sansonetti et Bruno Lina, « experts » en vaccination, interviennent dans différents médias en tenant des propos mensongers ou quasiment diffamatoires (voir détails ici).

Tout est bon pour cacher l’escroquerie à l’origine de la disparition du DTPolio® en 2008, pour faire croire à l’innocuité de l’aluminium et à l’absence d’alternative, pour faire peur aux français avec le risque « d’une baisse de la couverture vaccinale » dont découlerait « beaucoup de morts ».
Lire la suite

[Basta] « Vaccins : Marisol Touraine va-t-elle faire respecter la loi ou satisfaire les labos ? »

C’est une décision qui pourrait bien venir bouleverser les pratiques vaccinales. Et l’on ne sait pas encore dans quel sens : un vaccin DTP (diphtérie, tétanos, poliomyélite) sans aluminium sera-t-il prochainement accessible, comme le demandent plusieurs associations ? Ou l’obligation vaccinale sera-t-elle étendue, de trois à onze maladies, comme le suggère la controversée concertation citoyenne sur la vaccination (lire notre article) ? La décision qu’a rendue mercredi 8 février le Conseil d’État est claire : dans les six mois qui viennent, le gouvernement doit s’assurer de la mise à disposition d’un vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, sans autre valence, c’est à dire sans molécules supplémentaires concernant d’autres maladies. Ce vaccin est aujourd’hui introuvable : il est associé à la coqueluche (au minimum), à l’hépatite B, et l’haemophilus influenzae de type b, un germe qui provoque des méningites.

 

>> Lire la suite

Vaccins : la Ministre de la Santé saura-t-elle écouter l’avis des citoyens ?

Communiqué de presse d’E3M (8 février 2017)

Ce mercredi 8 février 2017, le Conseil d’Etat enjoint à l’Etat, « dans un délai de six mois, et sauf à ce que la loi évolue en élargissant le champ des vaccinations obligatoires, de prendre des mesures ou de saisir les autorités compétentes pour permettre de rendre disponibles des vaccins correspondant aux seules obligations de vaccination ».
Lire la suite

La Ministre de la Santé doit remettre à disposition des vaccins obligatoires sans aluminium

Le mercredi 8 février, le Conseil d’Etat a demandé à la Ministre de la Santé de remettre à disposition les trois vaccins correspondant à l’obligation vaccinale : diphtérie, tétanos, poliomyélite (DTP), qui ne sont plus commercialisés en France sous cette forme. L’association E3M l’interpelle à son tour : elle doit choisir un vaccin DTPolio sans aluminium, pour répondre aux attentes des Français.

La Ministre de la Santé est face à un choix crucial pour la santé publique : elle peut décider d’élargir l’obligation vaccinale à onze vaccins au lieu de trois jusqu’à présent (comme le comité d’organisation de la concertation nationale sur la vaccination le préconise dans ses conclusions), ou remettre sur le marché un vaccin DTPolio sans aluminium comme cela été le cas jusqu’en 2008 (comme l’ont demandé les jurys lors de la « concertation »).

 

Lire la suite

« Alors que les méfaits de l’aluminium sont connus, il n’y a toujours pas d’alternative »

Marie est une jeune femme de 25 ans, mère de deux enfants. Actuellement en congé parental, elle s’est intéressée à la vaccination et a découvert que de nombreux vaccins contiennent de l’aluminium. Face aux risques avérés de cet adjuvant, elle a décidé de se mobiliser pour qu’une alternative à ce produit toxique soit de nouveau disponible dans les vaccins.
Lire la suite