Extension de l’obligation vaccinale : la décision revient au Parlement

Communiqué de presse de l’association E3M (1er septembre 2017)

La Ministre de la Santé a annoncé le 31 août sur Cnews que l’extension de l’obligation vaccinale serait effective dès le 1er janvier 2018.

L’association E3M déplore cette affirmation choquante. En effet, le projet d’extension sera débattu au Parlement cet automne dans le cadre de la loi de financement de la sécurité sociale. Les députés et sénateurs ne sont pas élus par leurs concitoyens pour faire de la figuration.

Les parlementaires vont ainsi pouvoir prendre connaissance d’éléments très différents de ceux fournis par la Ministre de la Santé.

Ainsi que nous l’indiquions dans notre précédent communiqué de presse du 26 juillet, la Ministre fait une grave erreur d’analyse en ne prenant pas en compte les raisons réelles de la méfiance des Français vis-à-vis de la vaccination.

Le sondage que nous avons fait réaliser par BVA éclaire le débat. 90% des parents continueraient à faire vacciner leur(s) enfant(s) si la vaccination n’était plus obligatoire. La mise à disposition de vaccins sans aluminium pourrait faire revenir sur leur décision 37% des parents souhaitant abandonner la vaccination.

Les Français sont préoccupés notamment par la présence d’aluminium dans les 2/3 des vaccins. Ignorer cette réalité, ou plus exactement la rejeter par pure attitude dogmatique, est une attitude politique inacceptable. Cela ne fera qu’augmenter la méfiance de nos concitoyens vis-à-vis de la politique vaccinale et des autorités publiques.

De plus, la Ministre de la Santé utilise, dans le cas de la rougeole, des arguments non fondés qui ne visent qu’à susciter la crainte au détriment de la réflexion. Ainsi, elle fait référence au décès, suite à une rougeole, de 10 enfants depuis 2008. Or, la consultation de sources officielles (voir notre analyse) indique le décès d’un enfant et trois décès de personnes de 15 à 24 ans sur cette période. D’autre part, la couverture vaccinale contre la rougeole est en progression, alors même que la vaccination n’est pas obligatoire. Elle est passée, à l’issue des deux doses vaccinales nécessaires à une bonne protection, de 61% à 79% entre 2010 et 2015.

L’exemple de la rougeole ne peut donc en aucun cas justifier les mesures coercitives envisagées.

Au-delà des appartenances politiques de chacun, la raison, les données scientifiques et le bon sens doivent prévaloir sur les peurs ou les injonctions. C’est ce que nous attendons de nos élus à l’Assemblée Nationale et au Sénat.

3 réponses
  1. vaysse
    vaysse says:

    Mon épouse étant décédés, à cause d’un vaccin anti tétanique qui lui a déclenché une maladie auto immune et un long très long chemin de croix de plus de 15 ans avec au final une monumentale entourloupe médicale , quand les politiques ferons une déclaration sur l’honneur ,et devant un juge qu’ils non aucun conflit d’intérêt avec les grands financiers et surtout le ministre de la santé avec les labo .N’oublions pas les précédent Mme Bachelot qui avait travaillé pendant des années auprès de labo pharmaceutique, et le résultat du vaccin H1N1, ou ces autres bien connu en tant que Ministre de la santé ; ce n’est pas parce que les grand patrons des LABO PHARMACEUTIQUE interdise à leur famille de se faire vacciner, qu’il faut que la population ingurgite leur saloperie . En conséquence Mme le Ministre et Mr le Président de la REPUBLIQUE peuvent il jurer sur l’honneur, et devant l’assemblé nationale qu’ils non aucun conflit d’intérêt avec les labo pharmaceutique ?

    Répondre
    • luciole
      luciole says:

      Bonjour,
      « ce n’est pas parce que les grand patrons des LABO PHARMACEUTIQUE interdise à leur famille de se faire vacciner »… Auriez-vous encore en mémoire l’endroit où vous avez eu connaissance de cela, afin de pouvoir prouver à nos interlocuteurs ce que l’on avance… car si vous vous en souvenez, je ne vais pas me gêner pour faire circuler !!!! Ce serait un très bon moyen de faire réfléchir les gens ! Merci

      Répondre

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>