Projection à Lescar-mai-2017

Franc succès pour notre documentaire sur l’aluminium vaccinal dans les Pyrénées !

Le film L’aluminium, les vaccins et les 2 lapins… a été projeté les 4, 5 et 6 mai dans le Béarn (Oloron Sainte-Marie, Pau) et le Pays Basque (Bayonne). Près de 300 personnes ont été sensibilisées au sujet de la toxicité de l’aluminium dans les vaccins. Retour sur ces trois soirées riches en débats.

Chaque projection était suivie d’un débat avec le Pr Gherardi, neuropathologiste à l’hôpital Henri Mondor (Créteil) et auteur du livre Toxic Story, deux ou trois vérités embarrassantes sur les adjuvants des vaccins chez Actes Sud ; et Didier Lambert, président de l’association E3M qui représente des personnes atteintes d’une maladie suite à une vaccination contenant de l’aluminium.

Projection à Lescar-mai-2017

Projection du film L’aluminium, les vaccins et les 2 lapins... à Lescar

 

« L’aluminium est neurotoxique et cela commence à se savoir »

Les participants aux projections sont unanimes : il y a un véritable problème avec l’aluminium vaccinal. En témoignent les questions qui ont été posées aux deux intervenants : comment prendre en compte cette alerte sanitaire tout en faisant vacciner nos enfants, s’interroge un père de famille au cinéma Luxor d’Oloron. Comment faire pour interdire l’utilisation d’aluminium dans nos vaccins ? Y a-t-il des pressions de la part des laboratoires sur les chercheurs ? De quoi sont exactement composés les vaccins ? Comment savoir si l’on est atteint d’une maladie liée à cet adjuvant ? Les risques peuvent-ils être génétiques ?

Comme à chaque projection, les échanges étaient riches et profonds. Chacun prend conscience de la réalité des effets indésirables induits par l’aluminium utilisé comme adjuvant vaccinal. Des milliers de victimes jonchent le sol de la politique vaccinale et cela commence à se savoir (Didier Lambert, président de l’association E3M).

Les préoccupations sont fortes, notamment pour les parents qui souhaitent faire vacciner leurs enfants (voir nos questions/réponses à ce sujet). Mais aussi pour les chercheurs : au village Emmaüs-Lescar-Pau, le Pr Gherardi a dit son inquiétude de voir la politique de santé publique évoluer sous influence des laboratoires et des logiques économiques.

La complémentarité entre les deux intervenants (un chercheur et un représentant de la société civile) a été particulièrement appréciée des spectateurs :

Le Pr Gherardi et Didier Lambert sont tous les deux très pédagogues dans leur façon de présenter ce sujet complexe. Grâce à une argumentation claire, tous les participants ont pu saisir les enjeux de ce combat de santé publique (Marie-Christine, organisatrice de la projection à Lescar).

 

« Après avoir vu ce film, j’ai envie de m’engager »

Un grand nombre de participants ont montré leur intérêt pour s’engager auprès de l’association E3M pour obtenir au plus vite le retour de vaccins sans aluminium.

Différentes actions sont possibles en fonction de votre temps et de vos compétences. Vous pouvez organiser une projection près de chez vous, nous aider à rédiger des articles ou à relire des documents, participer au développement de notre mouvement citoyen, réaliser des vidéos ou des infographies… Précisez-nous vos envies en remplissant ce formulaire !

Il est important que ce film soit diffusé partout, pour que la population soit informée de ce sujet. Votre mobilisation, notre mobilisation à tous, est essentielle pour arriver à notre objectif : le retour de vaccins sans aluminium (Martine, organisatrice de la projection à Oloron).

L’une des raisons qui motivent de nombreux citoyens à s’engager, c’est qu’il existe des solutions pour vacciner en sécurité : un adjuvant alternatif et sûr existe (le phosphate de calcium) et les piqûres de rappel n’ont pas besoin d’adjuvant (celui-ci n’est utile que pour la primo-vaccination)… Il est donc tout à fait possible d’arrêter l’utilisation d’aluminium dans nos vaccins.

 

« C’est un film de santé publique : regardez-le ! »

Depuis 2001, l’association E3M oeuvre aux côtés de personnes atteintes de myofasciite à macrophages. Cette pathologie est causée par l’aluminium utilisé comme adjuvant dans de nombreux vaccins. E3M mène de nombreuses actions pour faire revenir des vaccins sans aluminium et pour sensibiliser la population à la toxicité de ce produit.

L’association E3M ne se prononce pas contre la vaccination, mais pour une vaccination sécurisée sans aluminium. Elle se tient à la disposition des médias et des autorités sanitaires pour faire vivre le débat sur ce sujet et pour appliquer le principe de précaution.

En 2016 elle a co-produit le documentaire L’aluminium, les vaccins et les 2 lapins…, qui a été réalisé par Marie-Ange Poyet. Ce film s’attache à donner la parole, pour la première fois, aux acteurs de ce drame encore trop peu connu. Malades, chercheurs, médecins, historienne, journaliste et politiques viennent nous révéler une vérité trop longtemps cachée.

Cet excellent documentaire fait connaître notre maladie, la myofasciite à macrophages et donc le problème de l’adjuvant aluminique. Ce n’est pas un problème récent, mais il faut en parler ! » (Yvette, organisatrice de la projection à la maison de vie citoyenne Polo Beyries à Bayonne).

Pour approfondir le sujet, vous pouvez aussi découvrir le livre du Pr Gherardi, Toxic story. Cet ouvrage en forme d’enquête policière est très apprécié par ses lecteurs (extraits 1 et 2). Des ventes-dédicaces dans des librairies peuvent être organisées à la demande, comme cela a été mis en place à Oloron et Bayonne la semaine dernière.

Pr Gherardi-dédicace

Le Pr Gherardi dédicace son livre « Toxic story »

L’aluminium, les vaccins et les 2 lapins… poursuit sa route, direction Saint-Brieuc, Colmar, Limoges, Grenoble, Cluny, Nantes… Il commence aussi sa vie outre-atlantique avec des diffusions organisées notamment aux États-Unis. On vous attend pour poursuivre l’aventure et agir ensemble pour le retour de vaccins sans aluminium !

Nous laissons le mot de la fin à Marie-Pierre Cabanne, Conseillère départementale de la vallée de l’Ousse et du Lagoin, Présidente du groupe de la Gauche départementale :

Cette soirée de sensibilisation à Lescar sur la nécessité d’exiger le retour des vaccins sans adjuvant aluminium m’a profondément interpellée en tant qu’élue. En effet, j’ai découvert que des personnes sont atteintes de la myofasciite à macrophages à cause de vaccins contenant de l’adjuvant aluminium, que des alertes sur les effets graves de l’aluminium sur le corps de l’être humain existent et sont portées par des chercheurs français, anglais et américains depuis le début du siècle dernier. Ils avaient été entendus puisqu’il existait le vaccin DTPolio sans aluminium qui a été retiré du marché par les laboratoires pharmaceutiques.
Depuis quelques années, des scientifiques, des professeurs comme M. Gherardi, des malades comme M. Lambert et Mme Sampietro et bien d’autres, des parlementaires demandent au ministère des Affaires sociales et de la santé que ce dossier soit traité par l’agence de la santé publique.

Il y a urgence pour remettre en production et distribution des vaccins sans adjuvant aluminium. Jusqu’à présent rien n’avance, pourtant des personnes souffrent et si rien n’est fait d’autres souffriront. Je me sens mal dans ma conscience d’élue, il faut faire exercer l’ambition de la santé publique : celle de mieux connaitre, expliquer, préserver, protéger et promouvoir l’état de santé des citoyens. Nous devons agir pour la protection de la population et non pour les intérêts économiques. Augmenter le nombre d’élus et de citoyens pour qu’une action collective permette d’être entendus et compris par le nouveau Président de la République. L’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé sera ainsi engagée dans des travaux de recherche approfondie sur les effets de l’aluminium sur le corps humain et pourra envisager l’indemnisation des malades. Je veux m’y engager à mon niveau.

 

••• Découvrir le film

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>